C'est l'histoire de l'achat d'une robe sur un coup de coeur, sur un coup de tête.
C'est l'histoire d'une robe qui se sent bien seule dans la garde-robe.
Pas le moindre petit gilet pour la mettre en valeur.

Oh, bien sûr, je l'ai portée avec un long gilet rose pâle.
Mais...
Mais c'est pas comme ça que je la voyais portée.

J'ai tourné, viré, fouillé sur Ravelry.
J'y ai vu ça, puis ça ou ça.
Trop ceci, pas assez ça.
A chaque fois, je revenais sur cette créatrice.

Et c'est comme ça que j'ai découvert Anouk.
La simplicité, le col V, un fil gros mais pas trop.

Bingo.

Reste à trouver LE fil blanc.
Parce que, oui, je le vois en blanc ce gilet.
Et j'ai pas de fil blanc dans la taille et la qualité requises.
J'ai pas de fil blanc tout court.

La solution est venue de la mercerie à côté de mon boulot qui ferme.
(hélas de la vie qui font que...)

Un mélange de Phine de Plassard et d'Ambiance de Fonty.

DSC_1502

DSC_1505

DSC_1504

DSC_1526

DSC_1528

DSC_1529

DSC_1530

 Mais comme d'habitude,
il a fallu que je modifie un poil le patron :
j'ai remplacé le point mousse par des côtes 1/1.
Boutons chinés

***